Une filière au service de la croissance verte

LES RESSOURCES VEGETALES

Les ressources végétales offrent de réelles alternatives aux ressources fossiles à travers la Chimie du Végétal. Figurant parmi les leaders européens de l’agriculture et de la chimie, la France rassemble les atouts essentiels pour se positionner sur ce marché d’avenir, source de valeur ajoutée et de création d’emplois

En savoir plus

Les bioplastiques porteurs de croissance verte pour la France

COMMENT LE GRAND PUBLIC PERÇOIT-IL LES BIOPLASTIQUES ?

Dans une enquête d’opinion BVA conduite début 2010, il apparaît globalement que les Français ont une opinion très positive des bioplastiques :
64 % d’entre eux les trouvent très intéressants et 67 % pensent qu’ils peuvent contribuer à résoudre les problèmes de l’environnement.
Cette enquête révèle que si seulement 7 % des Français ont déjà eu en main un produit fabriqué en bioplastiques, ils sont une majorité à penser que ce sont des produits d’avenir.
Les Français voient dans ce matériau deux avantages principaux : sa contribution à la réduction des gaz à effet de serre (69 %) et sa biodégradabilité, qui participe à la transformation des déchets en compost (67 %).
Les bioplastiques bénéficient d’une bonne image auprès du public ; celui-ci leur reconnaît largement une contribution environnementale..

MAINTENIR L’EMPLOI AGRICOLE ET INDUSTRIEL LOCAL

Le développement des technologies vertes est l’une des priorités directes ou induites du Grenelle de l’Environnement.

La conduite de ses programmes devrait générer plus de 600 000 emplois et 450 milliards d’euros d’activité économique.

En savoir plus

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les plastiques traditionnels ont connu la même évolution de marché entre 1940 et 1980. . Le recours à une matière première renouvelable d’origine agricole offre aux agriculteurs de nouvelles opportunités, entretenant ainsi un tissu rural actif (création d’industries de transformation, de distribution, de services, etc…).

QU’EN EST-IL DU SECTEUR DES BIOPLASTIQUES ?

Pouvant être transformés avec les mêmes équipements que ceux utilisés pour les plastiques traditionnels, les bioplastiques ont l’avantage de préserver les emplois du secteur industriel français de la plasturgie.

Une avancée technologique qui redonne un avantage concurrentiel à cette filière, parfois fragilisée par les importations massives (à l’heure actuelle, entre 70 et 90 % des sacs plastiques à usage unique de type sortie de caisse ou fruits & légumes sont importés d’Asie).

Aujourd’hui, les bioplastiques sont 1,5 à 4 fois plus chers que les plastiques conventionnels. Ces coûts devraient diminuer naturellement avec l’augmentation de la demande et des volumes de production.